Institut Méditerranéen d’Océanologie

Objectifs

Objectifs

L’objectif majeur de l’équipe est de comprendre le rôle et le contrôle de la diversité des micro-organismes marins composant les premiers échelons autotrophes et hétérotrophes du réseau trophique pélagique dans les cycles biogéochimiques, et leur dynamique dans le contexte du changement global et des forçages anthropiques. Plus particulièrement, nous étudions :

  • le rôle fonctionnel des groupes planctoniques majeurs (micro organismes unicellulaires) dans les cycles biogéochimiques
  • le cycle des éléments biogènes dans la colonne d’eau : bilan, flux, variabilité spatiale et temporelle, stœchiométrie, balance autotrophie/hétérotrophie
  • les interactions structures planctoniques/cycles biogéochimiques a des échelles spatio-temporelles variables, en particulier de l’heure à la journée et à l’année et de la sub- à la méso-échelle.

Pour réaliser cet objectif nous combinons des approches expérimentales, le travail sur le terrain et la modélisation. Le développement de ces thématiques nécessite des interactions fortes avec les 4 autres équipes du MIO et a impliqué une participation à plusieurs des axes transverses (COUPLAGE, DEBAT, EMBE, ECHANGE ETE).

Nous utilisons plusieurs approches et méthodologies originales :

  • La quantification des activités métaboliques, des flux d’énergie et de biomasse au sein de groupes fonctionnels types parmi les micro-organismes unicellulaires (approche à l’échelle individuelle des cellules)
  • La quantification des stocks et des flux des principaux éléments biogènes et l’établissement de bilans biogéochimiques est toujours multi éléments (C N P Si O). Une version récente du modèle (Eco3M-Med) inclut également une représentation des organismes en termes d’abondance (en plus de leur représentation sous forme de concentrations en éléments biogènes).
  • La modélisation biogéochimique (Eco3M) intervient en amont et en aval des expérimentations et des campagnes, elle est couplée avec la physique